PRODIGE: a randomized placebo-controlled trial of dalteparin …

PRODIGE: a randomized placebo-controlled trial of dalteparin low-molecular-weight heparin thromboprophylaxis in patients with newly diagnosed malignant glioma.
Perry JR, Julian JA, Laperriere NJ, Geerts W, Agnelli G, Rogers LR, Malkin MG, Sawaya R, Baker R, Falanga A, Parpia S, Finch T, Levine MN.
J Thromb Haemost. 2010 Sep;8(9):1959-65.

Rationnel :

Les tumeurs cérébrales primitives ont un risque de MTEV élevé (jusqu’à 30% dans certaines études) persistant bien après chirurgie. La prophylaxie reste sous employée du fait du risque d’hémorragie intracérébrale et se limite souvent à la contention élastique.

But de l’étude :

Voir l’efficacité et la iatrogénie des HBPM prophylactiques prolongées après chirurgie de tumeur maligne cérébrale primitive

Matériel et méthodes :

Etude randomisée en double aveugle
Patients de plus de 18 ans avec une tumeur cérébrale maligne primitive.
Critères d’exclusion classiques : ATCD MTEV, traitement par anticoagulant, CI aux anticoagulants, espérance de vie < 6 mois, poids < 60 kg
Traitements : daltéparine 5000 UI/j ou placebo x 6 mois
Critère de jugement principal : TVP ou EP
Critère secondaire de jugement : hémorragie majeure

Résultats :

563 patients screenés, 186 inclus et analysés
Age moyen = 56 ans

daltéparine placebo n
n 99 87
durée traitement 183 j 157 j NS
arrêt traitement 29 35 NS
MTEV Ier 6 mois 9 13 HR = 0,19 – 1,14
MTEV > 6 mois 2 1
Hgie majeure 5 1 HR = 0,45 – 36
Décès Ier 6 mois 18 11 HR = 0,37 – 2,00

Toutes les hémorragies majeures sont intra cérébrales

Discussion :

Il n’y a pas de bénéfice de la daltéparine après chirurgie de tumeur cérébrale primitive avec une tendance non significative à plus d’hémorragie majeure.
Ce résultat peut être du à un défaut de recrutement car 287 patients étaient calculés pour chaque bras. Les obstacles au recrutement ont été le risque d’hémorragie intra cérébrale mais aussi les injections SC pendant 6 mois.
L’analyse des courbes montre que les complications hémorragique et thrombotiques surviennent essentiellement après le premier mois. En pratique la prophylaxie doit être limitée dans cette situation à la période post opératoire mais rien ne dit si on doit faire la durée d’hospitalisation ou comme dans les tumeurs abdominales avec chirurgie majeure u n mois de traitement par HBPM.