L’effet de l’ anti-coagulation à dose thérapeutique sur la survie globale chez les hommes avec un cancer prostatique metastatique ( résistant à la castration) par docetaxel

Analyse par Par Dr F Cajfinger, Oncologue, Hôpital la pitié, Paris

Rédacteur(s)  Principal : Caroline F. Pratz, Robert A. Brodsky, Emmanuel S. Antonarakis; Johns Hopkins Sidney Kimmel Comprehensive Cancer Center, Baltimore, MD; Johns Hopkins Medicine, Baltimore, MD; Sidney Kimmel Comprehensive Cancer Center at Johns Hopkins University, Baltimore, MD

Source URL: http://meetinglibrary.asco.org/content/107177-134

Les anticoagulants ont été soupçonnés pour avoir une activité antitumorale, mais les données cliniques à l’appui de cette hypothèse sont contradictoires. Nous avons cherché à examiner l’effet du traitement anticoagulant sur la survie globale  chez les hommes avec mCRPC recevant une chimiothérapie par docetaxel en première ligne.

Les anticoagulants ont été soupconnés pour avoir une activité antitumorale, mais les données cliniques à l’appui de cette hypothèse sont contradictoires. Nous avons cherché à examiner l’effet du traitement anticoagulant sur la survie globale  chez les hommes avec mCRPC recevant une chimiothérapie par docetaxel en première ligne.

Méthodes: Nous avons revu rétrospectivement les dossiers de 247 patients consécutifs mCRPC* ayant reçu une chimiothérapie docetaxel première ligne entre 1/1/1998 et 1/1/2010. Information sur l’utilisation anticoagulant, type d’anticoagulant administré, indication pour l’anticoagulation, et la durée de l’anticoagulation ont été retenus.  Une analyse univariée et des modèles de régression multivariée de Cox à risques proportionnels ont été développées pour étudier l’effet de l’utilisation d’anticoagulant sur ​​OS.

Résultats: En tout, 29/247 hommes (11,7%) ont reçu une anticoagulation (LMW héparine: 17/247; warfarine 12/247). L’indication était TVP pour  15/247, PE pour 9/247, et les deux (DVT et PE) 5/247 hommes.

En analyse univariée, l’utilisation anticoagulant a été associée à une amélioration de la survie globale (tout anticoagulant, HR 0,61 [IC 0,40 à 0,94 95%] p = 0,024; LMW héparine, HR 0,58 [IC 95 de 0,34 à 0,99%] P = 0,048; warfarine, HR 0,82 [IC 95 de 0,55 à 1,28%] P = 0,23).

La survie globale médiane était de 20,9 mois (avec un anticoagulant) versus 17,1 mois (sans anticoagulant). En analyse multivariée, l’utilisation anticoagulant reste un facteur prédictif significatif de l’OS après ajustement pour les autres facteurs pronostiques (tableau).

Conclusions: l’utilisation anticoagulant est un facteur prédictif indépendant de la survie globale chez les hommes avec mCRPC traités par le docétaxel. Ce constat est surprenant étant donné que l’on peut s’attendre à ce que l’apparition  d’une thrombose veineuse  viennent influencer négativement OS.

Si elle est validée, ces données peuvent donner l’impulsion à explorer le potentiel anti-tumoral des anticoagulants dans les essais cliniques prospectifs.

Variable

Hazard ratio for death (95% CI)

P value

Anticoagulation
 Yes vs No 0.63 (0.41, 0.98) 0.038
Alkaline phosphatase
 <98 vs ≥99 U/L 0.58 (0.43, 0.79) <0.001
Albumin
 ≥3.9 vs <3.8 U/L 0.65 (0.48, 0.87) 0.005
Hemoglobin
 ≥12 vs <12 g/dL 0.65 (0.49, 0.87) 0.004
PSA (log)
 <4.7 vs ≥4.8 0.63 (0.47, 0.85) 0.002
No. of chemo cycles
 ≥6 vs ≤5 0.60 (0.45, 0.80) <0.001
ECOG status
 0 vs ≥1 0.70 (0.52, 0.93) 0.016

 

Notes et réserves

Cet article  montre que les anticoagulants à doses thérapeutiques (HBPM ou AVK) sont un facteur prédictif de survie chez les malades porteurs de cancer de la prostate sous docétaxel (TAXOTERE) ; ceci confirme l hypothèse déjà évoquée que les anticoagulants améliorent le pronostic chez ces malades qui sont à un stade avançé. Il est bien sûr trop tôt pour dire à nos malades de prendre systématiquement des anticoagulants pour espérer améliorer leur pronostic ; ceci étant , n’est ce pas le rôle des RCP “Thrombose et Cancer” d en parler..

Dr Francis CAJFINGER

3 thoughts on “L’effet de l’ anti-coagulation à dose thérapeutique sur la survie globale chez les hommes avec un cancer prostatique metastatique ( résistant à la castration) par docetaxel

  1. P. Debourdeau dit :

    Ce n’est pas la première étude rétrospective à montrer un gain de survie. Les études prospectives randomisées sont plus nuancées (cf INPACT publiée l’an dernier et négative). Pour le moment seules les méta analyses dégagent un bénéfice en survie globale et encore que pour les heparines et plus spécialement les HBPM. Ce gain semble restreint à certaines sous populations : Kc bronchique, formés localisées. Peut être que la plus grande utilisation des HBPM en prévention primaire des Kc bronchiques et du pancréas telle qu’elle est préconisée par les recommandations permettra d’avoir une idée plus précisé

  2. M.Richard dit :

    Bonjour,
    J’ai fait une embolie pulmonaire il y a 5 ans et depuis les 4 dernieres années 2 phlébites et je prends du préviscant depuis 2 ans.

    Je suis atteint d’un cancer de la prostate et j’aurai bientôt une
    huitième biopsie.
    Est ce que ce anticoagulant peut affecter mon cancer?

    Merci de votre réponse
    Richard

    1. groupe.gftc dit :

      Bonjour
      Pour des raisons éthiques et juridiques, le GFTC ne peut répondre sur des dossiers patients particuliers. Nous en sommes désolés. Nous vous renvoyons vers votre oncologue traitant, le plus à même , en fonction de votre dossier médical, de répondre à votre question.
      Bien cordialement
      Le GFTC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *