Programme d’Education Thérapeutique pour la prévention et le traitement de la MTEV chez les patients atteints de cancer

ETP pic

Accès au Diaporama

La prise en charge, tant en curatif qu’en préventif, de la MTEV chez les patients atteints de cancer, implique un traitement au long cours. Une bonne observance nécessite une implication du patient lui-même. L’éducation Thérapeutique du Patient (ETP) qui correspond à une approche globale du patient (médical, social, pharmaceutique, psychologique), fait partie intégrante du parcours de soin des patients. La participation à un programme d’ETP permet de développer l’autonomie des patients et de diminuer la survenue d’accidents thromboemboliques et d’hospitalisation…

 Rédacteur(s)  Principal : Dr Laure Deville.  Co rédacteurs : Dr Isabelle Madelaine, Dr Laure Avenin

La MTEV, définie par la survenue d’une thrombose veineuse profonde (TVP), d’une thrombose veineuse reliée au cathéter veineux central (TVKTC) et/ou d’une embolie pulmonaire (EP), est une complication fréquente des affections cancéreuses actives (4 à 20 %). Il existe une relation réciproque entre thrombose et cancer.

Le traitement adapté, tant curatif que préventif a fait l’objet ces dernières années de recommandations à l’échelon national et international. L’efficacité des traitements recommandés repose sur une observance parfaite tout au long du traitement dont la durée minimale est de 6 mois et qui doit être maintenu en cas de poursuite de la chimiothérapie ou d’autres traitements nécessaires pour le cancer. La bonne prise en charge de ce traitement, qu’il soit préventif ou curatif, nécessite d’obtenir une implication du patient lui-même. La connaissance et la compréhension des risques encourus, de l’intérêt du traitement et de l’observance ainsi que l’acquisition des pratiques d’auto-injection permettent une autonomisation des patients à domicile. La diminution des évènements thromboemboliques réduit significativement le nombre d’hospitalisations et l’ensemble des couts associés. Dans ce cadre, la participation à un programme d’Education Thérapeutique du Patient (ETP) apparaît importante pour améliorer la qualité des soins des patients cancéreux.

Dr Laure Deville. Pharmacienne,  Hopital St Louis, Paris

Relecteur(s) du Conseil scientifique du GFTC :

Pr D. Farge, Hôpital Saint-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *