Validation du score d’OTTAWA modifié

Validation du score d’OTTAWA modifié pour la stratification du risque de récidive de thrombose chez les patients avec Thrombose et cancer

Transciption et analyse par le Dr Pascale CONY-MAKHOUL, Annecy le 10/03/2014

D’après” Validation of the Ottawa prognostic score for the prediction of recurrent venous thromboembolism in patients with cancer-associated thrombosis”. Den Exter PL, Kooiman J, Huisman MV. J Thromb Haemost 2013; 11: 998–1000

Introduction:Le risque de récidive de MTEV chez les patients atteints de cancer avec MTEV n’est pas homogène. Le score d’Ottawa (Louzada, Circulation 2012) a été construit pour différencier les patients cancéreux selon leur niveau de risque de MTEV récurrente. Dès la publication princeps, la difficulté à recueillir l’un des paramètres du score ont conduit Loudaza et al. à proposer un score modifié.( Ottawa modifié)

DEN EXTER et al. ont voulu valider ce score modifié sur une cohorte rétrospective indépendante, déjà publiée, de 419  patients diagnostiqués entre 2001 et 2010, avec thrombose et cancer.
La stratification des patients atteints de MTEV associé au cancer en fonction de leur risque de MTEV permettrait une prise en charge mieux adaptée avec des stratégies de traitement individualisées en fonction du niveau de risque de récidive.

Petit rappel historique… : Le score d’Ottawa, publié par Louzada et al. dans Circulation 2012  a montré que le risque de récidive dépendait du sexe,de la nature du cancer, de son extension et des antécédents de maladie thromboembolique. ( fig1)

Score d'Ottawa initial: Louzada et Al
Score d’Ottawa initial: Louzada et Al

A partir d’une pondération de ces 4 facteurs, les malades étaient classés en 2 groupes : bas risque (score ≤0) et haut risque (score ≥1), le niveau d’extension du cancer étant basé sur la classification TNM (Stade I c’est à dire seulement T1N0 versus les autres).


 

Comme dans leur cohorte de validation externe les auteurs se sont heurtés à la difficulté de ne pas retrouver précisément la classification TNM dans les dossiers, ils ont bâti un score modifié ( fig 2) avec moins de poids pour le niveau d’extension du cancer (caractère “non étendu” côté -1 au lieu de -2), et en définissant le caractère non étendu comme les TNM I et II (  par opposition III N+ et IV M+ ( fig 3)

Score d'Ottawa modifié (Louzada et Al)
Score d’Ottawa modifié (Louzada et Al)
Fig 3: stade cancer
Fig 3: stade cancer

Le score de 0 est attribué en cas d’hémopathie maligne. Avec ce score modifié les auteurs arrivaient à 3 groupes (bas risque ≤-1, intermédiaire =0 et haut risque ≥1).


 Validation du score d’OTTAWA modifié

Matériel et Méthode
C’est la reproductibilité de ce score d’Ottawa modifié que Den Exter et al. ont validé dans ce papier à partir des données d’une étude observationnelle multicentrique, précédemment publiée, conduite entre 2001 et 2010, portant sur 419 patients consécutifs adulte (âge moyen 60±15, BMI 25±5, 71,2% de maladies métastatiques, 9,3% d’ATCD de MTEV) ayant une MTEV et un cancer actif concomitant (Den Exter et al. Vitamin K antagonists versus LMWH in the treatment of venous thrombo-embolism in patients with malignancy; an observational survey in daily practice. Thromb Res 2012; 129: S183–4).
-Le ” Cancer actif ” est défini comme une tumeur maligne solide ou hématologique diagnostiquée dans les six mois précédent le diagnostic d’Embolie Pulmonaire ou au cours des quatre semaines suivant un diagnostic de MTEV , un cancer récidivant ou progressif, ou toute pathologie maligne ayant nécessité un traitement dans les 6 mois précédents. Dans ce papier, les cancers TNM III et IV ont été assimilés à maladie métastatique.
-La MTEV est définie d’une manière objective par une embolie pulmonaire (EP ) confirmée , la thrombose veineuse profonde (TVP ) ou les deux. Idem pour la récidive.
Les patients ont été suivis pendant 180 jours et recevaient un traitement anticoagulant par HBPM ou AVK selon le choix local et l’évolution des recommandations avec HBPM à partir de 2008). A noter que le taux de récidive n’a pas varié au cours du temps dans cette étude, et n’a donc pas été influencé par le changement de recommandation d’utilisation des anticoagulants chez les patients cancéreux.

Résultats

Un total de 35/419 (8,4% , IC 95% 5.9 à 11.4 ) patients ont développé une récidive de MTEV pendant les six mois de suivi. Le score d’Ottawa modifié était discriminant

Ottawa modifié validation
Ottawa modifié validation

Brièvement, les risques cumulatifs de récidive de MTEV dans les 6 mois étaient  respectivement de:

  • -2,4% groupe à risque faible (12% de la cohorte),
  • -8,8%                  intermédiaire (43% de la cohorte)
  • -15,9%                 élevé (44% de la cohorte).

 

Analyse

Le score d’Ottawa modifié est simple d’utilisation et reproductible.

La différence des niveaux de risque devrait permettre de guider le choix du traitement anti-coagulant. En particulier le risque de récidive dans le groupe bas risque étant similaire à celui de la population non cancéreuse sous AVK,  pourrait inciter à ne pas proposer de traitement prolongé par HBPM à cette population de patients, améliorant leur confort et qualité de vie et réduisant le coût. A l’inverse il conviendrait de réfléchir à d’autres stratégies de prise en charge des patients à haut risque de récidive, puisque certains vont présenter une nouvelle thrombose alors qu’ils sont encore sous anti-coagulant.

 

calculateur Ottawa modifiéNote du Webmaster: Vous pouvez tester le score d’OTTAWA modifié sur le calculateur du GFTC ( cliquez sur l’image)


 

Sources externe Validation of the Ottawa prognostic score for the prediction of recurrent venous thromboembolism in patients with cancer-associated thrombosis
P.L. den Exter*, J. Kooiman*, M.V. Huisman*
* Department of Thrombosis and Hemostasis, Leiden University Medical Center, The Netherlands

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *