Thrombose dans le cancer ovarien: une étude de cas-témoins

Analyse et relecture: Dr.P. Debourdeau, Oncologue- Institut Ste Catherine, Avignon- Mars 2014

D’après British Journal of Cancer (2014) 110, 1118–1124 | doi: 10.1038/bjc.2014.3

caroussel entete remis GFTCThrombosis in ovarian cancer: a case control study
R L Metcalf, D J Fry, R Swindell, A McGurk, A R Clamp, G C Jayson and J Hasan*,Department of Medical Oncology, The Christie NHS Foundation Trust, Wilmslow Road, Manchester M20 4BX, UK

Contexte

: Les événements thromboemboliques sont fréquents chez les patients atteints de cancer et ont été associés à un pronostic défavorable dans une grande étude basée sur un registre.


Méthodes:

Une cohorte rétrospective de 417 patients atteints de cancer de l’ovaire traités dans un centre de cancérologie entre 2006 et 2009 a été analysée pour déterminer l’incidence et les facteurs de risque pour les événements thrombo-emboliques et l’impact pronostic de la thrombose.

Les résultats pour les patients ont été évalués par rapport à un groupe témoin sans thrombose .

Résultats:

89 événements thrombotiques survenus chez 90 patients (21,6% ) de 8 mois avant le diagnostic à 56 mois après diagnostic , avec un pic dans les quatre mois suivant le diagnostic . Les patients atteints de thrombose étaient plus âgés (moyenne 65 vs 61 années , P = 0,007 ) , avaient une performance status plus défavorable ( PS >2 :  29,9% vs 9,5% , P<0.0001 ) et avait un stade plus avancé de la FIGO (FIGO III / IV 75,6 % vs 56,9 % ,P=0.0001 ) que les patients sans thrombose .

Une  survie globale plus courte a été observée chez les patients présentant une embolie pulmonaire et pelvienne /membre inférieur thrombose veineuse profonde que sans thrombose ( P = 0,001 )

Lorsque le groupe contrôle est analysé en ajustant sur le PS et statut tumoral aucune différence de survie n’est observée ( p = 0,91 ) .

Conclusion des auteurs :

les patients atteints de cancer de l’ovaire avec les événements thrombotiques ont eu une survie plus courte . Toutefois , Lorsqu’on ajuste sur les facteurs pronostiques ( PS et le stade FIGO ) , la thrombose n’ont pas d’impact sur le pronostic .

Commentaires du GFTC

Cette étude est intéressante car c’est une des première à ne pas trouver d’impact pronostique de la MTEV au cours du cancer. Pourtant cette étude est faite sur des tumeurs de l’ovaire qui sont très thrombogènes. Le statut thrombotique s’efface derrière la diffusion tumorale et l’état général.

Ces données ne remettent cependant pas en cause la prophylaxie au cours du cancer de l’ovaire et plus spécialement après chirurgie même si cette étude laisse penser que la prévention de la MTEV dans cette situation ne permettrait pas de gagner en terme de survie.

Il est à noter à ce sujet que les recommandations ISTH et ASCO différent pour les patients ambulatoires traités par chimiothérapie : la prophylaxie est préconisée par l’ASCO pour les scores de Khorana de plus de trois avec faible risque hémorragique ce qui peut englober les cancer de l’ovaire alors que les recommandations ISTH réservent la prévention aux cancer Du poumon et du pancréas localement avancés ou métastatiques avec faible risque hémorragique

Dr.P. Debourdeau, Oncologue- Institut Ste Catherine, Avigon

 

Watch Ring’s (2017) Full Movie Online Streaming Online and Download