Androgen Deprivation Therapy for Prostate Cancer and the Risk of Venous Thromboembolism

Date : Le 23 Juillet 2016

Titre complet: Androgen Deprivation Therapy for Prostate Cancer and the Risk of Venous Thromboembolism

SOURCE URL : doi: 10.1016/j.eururo.2015.06.022. Epub 2015 Jun 29.

 

Mots clés : maladie thromboembolique veineuse, cancer de la prostate, blocage androgénique.

Auteurs : Klil-Drori AJ, Yin H, Tagalakis V, Aprikian A, Azoulay L.

Rédacteurs : Dr Francis Cajfinger

 

Texte : Cette étude de cohorte s ‘est intéressée à l’impact de différents types de blocage androgénique chez des malades porteurs d’un cancer de la prostate sur l’incidence des événements thromboemboliques(ETE). Les auteurs ont analysé une cohorte de malades aux Royaume Uni,  chez qui on a porté un diagnostic de cancer de la prostate entre 1988 et 2014. Plus de 21000 malades ont été inclus dans cette étude .Les auteurs ont montré qu’ il existe une augmentation de 84 % du risque d’ETE chez les malades sous blocage androgénique. Le risque reste élevé pendant toute la durée du traitement et semble imité aux malades porteurs d’un cancer de la prostate non métastatique. L’association androgènes/analogues de la LHRH/anti androgènes est celle qui a le risque le plus fort d’ETE.

En conclusion, cette étude confirme une corrélation significative entre blocage androgénique et risque d’ETE. Ces résultats doivent faire réfléchir sur le véritable risque du blocage androgénique et la décision de placer ces malades sous ce type de traitement devrait être réservé à ceux chez qui les bénéfices potentiels sont supérieurs aux risques.