Clinical course of isolated distal deep vein thrombosis in patients with active cancer: a multicenter cohort study

Date: 03/11/2017

Titre complet: Clinical course of isolated distal deep vein thrombosis in patients with active cancer: a multicenter cohort study.

SOURCE URL : doi: 10.1111/jth.13761

Mots clés : thrombose veineuse profonde distale; mortalité; néoplasie; étude observationnelle; maladie thromboembolique veineuse

Auteurs : Dentali F, Pegoraro S, Barco S, di Minno MND, Mastroiacovo D, Pomero F, Lodigiani C, Bagna F, Sartori M, Barillari G, Mumoli N, Napolitano M, Passamonti SM, Benedetti R, Ageno W, Di Nisio M.

Rédacteur : Dr Bénédicte MARCQ

Texte :

La thrombose veineuse profonde distale isolée (TVPDI) représente environ la moitié de tous les diagnostics de thrombose veineuse profonde (TVP). Plusieurs études ont suggéré que chez les patients atteints de cancer, la TVPDI confère un risque de récidive non négligeable lorsqu’elle n’est pas traitée. L’approche thérapeutique reste hétérogène et controversée, notamment en ce qui concerne la durée de l’anticoagulation.

L’objectif de cette étude de cohorte rétrospective multicentrique était d’évaluer le risque de récidive à long terme, de saignement majeur et de mortalité chez les patients cancéreux avec une TVPDI aiguë symptomatique.

Trois cent huit patients adultes (âge moyen, 66.2 ans ; écart type, 13.2 ans ; 57.1% de femmes) avec une TVPDI symptomatique associé à un cancer solide (n=261) ou hématologique (n=47) ont été inclus dans 13 centres d’Italie entre janvier 2011 et septembre 2014. Les patients avec TVP proximale concomitante ou embolie pulmonaire symptomatique, ainsi que ceux sous traitement anticoagulant pour d’autres indications ont été exclus.

Trois cent cinq (99%) patients ont reçu un traitement anticoagulant par héparine de bas poids moléculaire (93.5%), fondaparinux (5.2%) ou héparine non fractionnée (0.3%), avec un relais par antagoniste de la vitamine K chez 46 patients (14.9%) (INR entre 2 et 3) ; 93 (30%) patients ont reçu jusqu’à 6 semaines de traitement, 92 (30%) entre 6 semaines et 3 mois, et 123 (40%) ont été anti-coagulés pendant 3 mois ou plus. Trois patients n’ont pas reçu de traitement anticoagulant parce qu’ils ont été jugés à haut risque de saignement (filtre cave, traitement par antiagrégant plaquettaire, thrombopénie). Aucun de ces patients n’a présenté de récidive d’évènement thromboembolique veineux (ETEV).

Après un suivi total de 355.8 patients-année (suivi moyen, 13.9 mois), soit un peu moins d’un an, 47 patients ont présenté une récidive d’ETEV (40 symptomatiques, 7 diagnostiqués de manière fortuite, 31 après arrêt du traitement anticoagulant). Le taux d’ETEV récidivant était similaire quel que soit l’anticoagulation. L’incidence des ETEV récurrents après l’arrêt du traitement était significativement plus élevée chez les patients avec une TVPDI traitée pendant 6 semaines ou moins (15/92 patients, 16.3%) par rapport aux patients qui ont reçu un traitement anticoagulant pendant 3 mois (9/92 patients, 9,8%) ou plus (7/123, 5.7%) (P = 0.038), et après ajustement sur l’âge, le sexe et d’autres facteurs de confusion potentiels.

Au cours d’une durée moyenne de traitement anticoagulant de 4.2 mois, 7 patients (2.3%) ont présenté un événement hémorragique majeur. Tous ces patients, sauf un, présentaient au moins trois facteurs de risque hémorragique.

Cent trente-huit patients sont décédés pendant l’étude, durant une médiane de 6 mois après le diagnostic de TVPDI. Le taux de mortalité était plus élevé chez les patients ayant un ETEV récurrent (93.5 pour 100 patients-année contre 34.7 pour 100 patients-année, P <0.05).

En conclusion, les patients présentant une TVPDI associée à un cancer ont un risque accru de récidive d’évènements thromboembolique veineux, à la fois pendant et après l’arrêt du traitement anticoagulant, et présentent un faible risque hémorragique.

Toutefois, la durée et le type de traitement ne font pas encore consensus, et d’autres études sont nécessaire afin d’évaluer le bénéfice des anticoagulants dans cette indication.