Clinical prediction model for cancer-associated venous thromboembolism: a development and validation study in two independent prospective cohorts.

Date: Le 10 septembre 2018

Titre complet: Clinical prediction model for cancer-associated venous thromboembolism: a development and validation study in two independent prospective cohorts.

SOURCE URL: doi: 10.1016/S2352-3026(18)30063-2.

Mots clés : Maladie thrombo-embolique veineuse, Cancer, Score de prédiction du risque

Auteurs : Pabinger I, van Es N, Heinze G, Posch F, Riedl J, Reitter EM, Di Nisio M, Cesarman-Maus G, Kraaijpoel N, Zielinski CC, Büller HR, Ay C

Rédacteur : Dr. Corinne FRERE

Texte :

La prophylaxie primaire pharmacologique de la maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) n’est pas recommandée de façon systématique chez les patients avec cancer traités par chimiothérapie systémique en ambulatoire. En effet, les études randomisées SAVE-ONCO et PROTECHT, qui ont comparé dans ce contexte prophylaxie par HBPM vs. placebo, ont montré une diminution du risque absolu de MTEV d’environ 2% seulement dans le bras HBPM.

Les modèles de prédiction du risque de MTEV visent donc à identifier les patients avec cancer à haut risque de MTEV qui pourraient bénéficier d’une prophylaxie primaire pharmacologique. Plusieurs modèles ont été publiés. Le score de Khorana reste le plus utilisé. Il s’agit d’un modèle simple qui permet de définir trois niveaux de risque : faible (score=0), intermédiaire (score=1 ou 2) et élevé (score>3). En cas de risque faible, l’incidence de MTEV est de l’ordre de 0,3 %, en cas de risque intermédiaire de 2 %, et en cas de risque élevé de 6,7 %. Ce score a été largement validé de manière prospective dans la littérature. Cependant, sa valeur prédictive positive reste faible.

En se basant sur les données de la cohorte prospective Vienna Cancer And Thrombosis Study (CATS, n=1423), l’équipe de Pabinger et coll. a développé un modèle simplifié de prédiction du risque de MTEV. Ce modèle a été indépendamment validé dans la cohorte multinationale Multinational Cohort Study to Identify Cancer Patients at High Risk of Venous Thromboembolism (MICA, n=832).

Ce modèle est basé sur 2 variables, le type de cancer, et le taux de D-Dimères. Les C-index (estimateur de probabilité de concordance) pour la prédiction du risque de MTEV à 6 mois sont de 0.66 (IC à 95%, 63.6-0.67) dans la cohorte CATS et 0.68 (IC à 95%, 0.62-0.74) dans la cohorte MICA vs. 0.61 et 0.56 pour les C-index du score de Khorana. La sensibilité et la spécificité d’un score >10% sont de 33% (IC à 95%,23–47%) et 84% (IC à 95%, 83–87) respectivement, et les valeurs prédictives positive et négative sont de 12% (IC à 95%,8–16%) et de 95% (IC à 95%,94–96%) respectivement. La sensibilité et la spécificité d’un score >15% sont de 15% (IC à 95%,8–24%) et 96% (IC à 95%, 95–97) respectivement, et les valeurs prédictives positive et négative sont de 18% (IC à 95%,9–29%) et de 95% (IC à 95%,94–96%) respectivement.

Ce score peut être calculé en ligne (https://cemsiis.meduniwien.ac.at/kb/science-research/software/klinische-software/cancer-vte/?L=1 ) ou à l’aide du normogramme suivant :

Les performances analytiques de ce nouveau score pour la prédiction du risque de MTEV sont légèrement supérieures à celles du score de Khorana mais sa sensibilité et sa valeur prédictive positive restent faibles. En outre, ce score nécessite la réalisation d’un dosage des D-Dimères avant le début de la chimiothérapie, tandis que le score de Khorana possède l’avantage d’être basé sur des variables simples (type de cancer, numération plaquettaire, numération leucocytaire, taux d’hémoglobine, IMC) facilement et rapidement disponibles pour tous les patients avant le début de la chimiothérapie.

Rappelons qu’à ce jour, le seul cancer pour lequel le bénéfice de la thromboprophylaxie primaire est clairement établi est le cancer du pancréas localement avancé ou métastatique (études FRANGEM-UK et CONKO-004).