Epidemiology of first and recurrent venous thromboembolism in patients with active cancer. A population-based cohort study.

Date : Le 1er novembre 2016
Titre complet: Epidemiology of first and recurrent venous thromboembolism in patients with active cancer. A population-based cohort study.
SOURCE URL : doi: 10.1160/TH15-08-0686
Mots clés : cancer, maladie thromboembolique veineuse, incidence
Auteurs : Cohen AT, Katholing A, Rietbrock S, Bamber L, Martinez C.
Rédacteurs : Dr Corinne Frère

Texte :
Il s’agit d’une étude rétrospective (2001 et 2011) basée sur le registre anglais “United Kingdom Clinical Practice Research Datalink ” qui avait pour objectif d’évaluer l’incidence des évènements thromboemboliques veineux chez les patients présentant un cancer actif.
Entre 2001 et 2011, selon les données de ce registre, 6592 sur 112738 patients ayant un cancer actif (soit 5,8 %) ont présenté un premier épisode de maladie thromboembolique veineuse (MTEV). 46,3% (n=3055) de ces évènements étaient des thromboses veineuses profondes (TVP) tandis que 53,7 % (n=3537)de ces évènements étaient des embolies pulmonaires (EP), associées ou non à une TVP. L’âge moyen de survenue du premier épisode était en moyenne de 68,8 ans.
Chez l’homme, les évènements thromboemboliques étaient majoritairement associés à un cancer de la prostate, tandis que chez la femme, ils étaient majoritairement associés à un cancer du sein.
L’incidence d’un premier évènement thromboembolique croissait avec l’âge (6,3% chez l’homme et 7,6 % chez la femme après 60 ans versus 5,8% avant 60 ans).
Sur les 6592 patients ayant présenté un évènement thromboembolique veineux, 51 ont été perdus de vue et 1323 sont décédés . Le taux de récidive parmi les 5128 patients suivis a été de 9,6% par an (8,8% chez les patients ayant présenté un premier épisode de TVP et 10,5% par an chez les patients ayant présenté un premier épisode d’EP). ,Le risque de récidive était plus élevé au cours des 6 mois suivant le 1er évènement puis diminuait au cours des 5 années suivantes.
La mortalité toutes causes après un 1er évènement thromboembolique veineux était de 64,5% à un an et de 88,1% après 10 ans.
Cette étude de registre fournit des données épidémiologiques intéressantes et relativement récentes sur la MTEV associée au cancer. Une limite importante de ce travail est l’absence de données sur les modalités de traitement du 1er épisode de MTEV qui rend délicate l’interprétation des taux de récidive et de mortalité.