Frequency, risk factors, and impact on mortality of arterial thromboembolism in patients with cancer.

Date: Le 04 juin 2018

Titre complet: Frequency, risk factors, and impact on mortality of arterial thromboembolism in patients with cancer.

SOURCE URL: doi:10.3324/haematol.2018.192419.

Mots clés : Thrombose artérielle, Cancer, Facteurs de risque

Auteurs : Grilz E, Königsbrügge O, Posch F, Schmidinger M, Pirker R, Lang IM, Pabinger I, Ay C.

Rédacteur : Dr. Corinne FRERE

Texte :

Si le risque de survenue de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) chez les patients atteints de cancer est largement documenté, il existe en revanche très peu de données concernant le risque de survenue d’évènements thrombotiques artériels chez ces malades.

Récemment, Navi et coll. ont analysé les données du registre SEER (Surveillance, Epidemiology, and End Results Program) de Medicare et ont comparé les taux d’incidence cumulée d’infarctus du myocarde (IDM) et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC)  chez les malades avec diagnostic récent de cancer à ceux de patients sans cancer appariés sur l’âge, le sexe et les comorbidités. A 6 mois de suivi, les taux d’incidence cumulée d’IDM et d’AVC étaient de 4.7% (IC à 95%, 4.6-4.8) chez les patients avec cancer versus 2.2 % (IC à 95%,2.1-2.2) chez les patients sans cancer (HR, 2.2; IC à 95 %, 2.1-2.3).

Grilz et coll. ont quant à eux analysé le risque de thrombose artérielle chez les patients inclus dans la « Vienna Cancer and Thrombosis Study », une cohorte prospective observationnelle monocentrique de patients avec cancer. Tous les patients avec diagnostic récent de cancer ou présentant une progression de la maladie après rémission ont été inclus dans cette étude. Le suivi a été de 2 ans. Entre octobre 2003 et octobre 2013, 1880 patients (54.3% d’hommes ; âge médian, 61 ans) ont été prospectivement inclus.

Au cours d’un suivi médian de 723 jours, 48 patients ​(2.6%) ont présenté un évènement thrombotique artériel (20 IDM [41.7%], 16 AVC [33.3%], 12 artériopathies périphériques des membres inférieurs [25.0%]), 157 patients (8.4%) ont présenté un épisode de MTEV, et 754 patients (40,1%) sont décédés. Les taux d’incidence cumulée d’évènements thrombotiques artériels à 3, 6, 12 et 24 mois ont été de 0.9%, 1.1%, 1.7% et 2.6%, respectivement. En analyse multivariée des risques compétitifs, l’âge (SHR, 1.4 ; IC à 95%, 1.2-1.7 ; p<0.001), le sexe masculin (adj. SHR, 2.6 ; IC à 95%, 1.3-5.2 ; p=0.006), et le tabagisme (adj. SHR, 2.1 ; IC à 95%,1.1-3.9 ; p=0.026) étaient indépendamment associés au risque de thrombose artérielle.  Le risque différait selon le type de cancer, mais les risques les plus élevés ont été observés au cours du cancer du poumon (SHR, 2.3 ; IC à 95%, 1.2-4.2 ; p=.009), et du cancer du rein (SHR, 3.8 ; 1.4-10.5 ; p=.012).

De surcroit, la survenue d’un évènement thrombotique artériel était associée à une augmentation significative de la mortalité toutes causes confondues (HR, 3.2; IC à 95%, 2.2-4.8 ; p <0.001).

Dans cette étude, les taux d’incidence cumulée d’évènements thrombotiques artériels observés ont été plus faibles que ceux récemment publiés par Navi et coll., mais l’âge médian de la population était de 61 ans vs. 74 ans dans l’étude de Navi et coll.

La survenue d’un évènement thrombotique artériel constitue donc une complication rare mais sévère au cours du cancer, associée à un risque de décès multiplié par 3.2.