Incidence and factors associated with venous thromboembolism in women with gynecologic cancer

Date: 1er Mars 2020

Titre: Incidence and factors associated with venous thromboembolism in women with gynecologic cancer

Source URL: doi: 10.1016/j.thromres.2019.11.009.

Mots-clés: Maladie Thromboembolique Veineuse ; Facteurs de risque ; Cancers gynécologiques

Auteurs: Ingrid de Araujo Trugilho, Marcos José Pereira Renni, Giselle Coutinho Medeiros, Luiz Claudio Santos Thuler, Anke Bergmann

Rédacteur: Dr Benjamin CRICHI

Introduction :

Le risque de survenue de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) chez les patients avec cancer dépend de facteurs liés au patient (sexe, âge, indice de masse corporelle, antécédent de MTEV), aux traitements antinéoplasiques et à la néoplasie elle-même (site anatomique, histologique et stade) (1).

Bien que plus modestement pourvoyeurs de MTEV que d’autres cancers, les cancers gynécologiques sont largement représentés du fait de leur forte prévalence. Selon le registre Californien du Cancer (2), le taux de MTEV associée au cancer utérin métastatique est de 6.4% par an versus 20% par an en cas de cancer du pancréas au stade métastatique.

L’objectif de cette étude était d’analyser l’incidence de la MTEV en fonction des différents sites anatomiques des cancers gynécologiques et les facteurs de risque de MTEV associés à cette incidence.

Matériels et méthodes :

Les données de cette étude de cohorte historique ont été colligées à partir des patients inscrits à l’Institut National du Cancer brésilien entre Janvier 2008 et Juillet 2015 : ont été inclus dans un premier temps les patients ayant eu un examen radiologique à la recherche d’une thrombose veineuse profonde ou une embolie pulmonaire (échographie-Doppler veineux des membres inférieurs, échographie cardiaque transthoracique, angioscanner thoracique) indépendamment de son résultat, puis dans un second temps les patientes majeures atteintes d’un cancer du col utérin, de l’endomètre, de l’ovaire, du vagin ou de la vulve. Les types histologiques rares (sarcomes et lymphomes de localisation gynécologique) étaient exclus.

Résultats :

Au total, 5747 examens radiologiques ont été effectués à la recherche d’une MTEV dont 5632 doppler et 115 angioscanners thoraciques. Parmi les 2047 patients ayant encouru un examen radiologique unique à la recherche d’une MTEV, 1885 patientes remplissaient les critères d’inclusion.

Les patientes atteintes de cancer du col utérin étaient significativement plus jeunes (âge moyen : 50 ans), et étaient plus exposées à une intoxication alcoolo-tabagique. Les patientes atteintes de cancer de la vulve et du vagin étaient significativement plus sans emploi ou retraitées et ayant un plus faible niveau socio-économique. Les patientes atteintes de cancer de l’endomètre étaient plus souvent diagnostiquées au stade local alors que les cancers ovariens, de la vulve et du vagin l’étaient au stade métastatique. 

Le diagnostic de MTEV a été posé chez près de 40% des patientes incluses, dont 97% de thrombose veineuse profonde, 1% d’embolie pulmonaire et 2% de thrombose veineuse profonde associée à une embolie pulmonaire. Il n’y avait pas de différence statistiquement significative entre l’incidence de MTEV et le site anatomique du cancer. La MTEV est survenue dans 95% des cas dans les deux ans suivant le diagnostic de cancer.

Un stade métastatique chez les patientes suivies pour un cancer du col utérin et de l’endomètre et l’absence de traitement antinéoplasique chez les patientes suivies pour un cancer du col utérin (OR=2.48, 95% CI 1.81–3.42) et de l’endomètre (OR=4.18, 95% CI 2.46–7.10) et de l’ovaire (OR=3.55, 95% CI 2.22–5.68) étaient les facteurs de risque indépendants significativement associés à la survenue de MTEV.

Discussion :

Dans cette étude, l’absence de traitement anticancéreux est paradoxalement associée à la survenue d’une MTEV en cas de cancer du col utérin, de l’endomètre et de l’ovaire. Cette contradiction peut être expliquée par un diagnostic effectué dans cette cohorte aux stades avancés de la néoplasie sans traitement antinéoplasique encore introduit.

Aucun facteur de risque et la survenue de MTEV associée aux cancers de la vulve et du vagin n’a été mis en évidence et cela pourrait être lié au faible nombre de patientes incluses dans ces sous-groupes.

Cette étude comporte des limites liées à son caractère rétrospectif et à la constitution de la cohorte à partir des examens radiologiques recherchant une MTEV. Il est en effet maintenant établi que les MTEV asymptomatiques détectées lors de bilans oncologiques de réévaluation peuvent représenter jusqu’à 50% des embolies pulmonaires diagnostiquées chez les patients avec cancer (3) et nécessitent un traitement et un suivi équivalent aux embolies pulmonaires symptomatiques (4). La faible incidence d’embolies pulmonaires retrouvées dans cette étude est expliquée par ce biais de sélection.

Conclusion :

La MTEV est une complication fréquente au cours des cancers gynécologiques, notamment dans les deux premières années du diagnostic. Le stade du cancer et son traitement semblent être les facteurs les plus associés à la survenue d’une MTEV en cas de cancer du col utérin, de l’endomètre et des ovaires. D’autres études épidémiologiques sont nécessaires pour conduire à une stratification du risque de MTEV et développer des stratégies de thromboprophylaxie efficaces dans le cadre des cancers gynécologiques. 

Bibliographie :

  • Jasmijn F. Timp, Sigrid K. Braekkan, Henri H. Versteeg, Suzanne C. Cannegieter; Epidemiology of cancer-associated venous thrombosis. Blood 2013; 122 (10): 1712–1723.
  • Helen K. Chew, Theodore Wun, Danielle Harvey et al.  Incidence of Venous Thromboembolism and Its Effect on Survival Among Patients With Common Cancers. Arch Intern Med. 2006;166:458-464.
  • Kraaijpoel N, Bleker SM, Meyer G, et al. Treatment and Long-Term Clinical Outcomes of Incidental Pulmonary Embolism in Patients With Cancer: An International Prospective Cohort Study. J Clin Oncol 2019; 10;37(20):1713-1720.
  • Farge D, Frère C, Connors JM et al. 2019 international clinical practice guidelines for the treatment and prophylaxis of venous thromboembolism in patients with cancer. The Lancet Oncology, Volume 20, Issue 10, e566 – e581.