Projet en cours pour 2019

  1. Communication dans des congrès, conférences d’enseignement et de formation Médicale Continue pour améliorer l’adhésion aux recommandations internationales sur le traitement de la MTEV chez les patients avec cancer, avec information spécifique sur la place des nouveaux anticoagulants oraux

Le GFTC fournit à tous ses membres volontaires un kit « clé en main » permettant de diffuser les diapositives validées par les coauteurs des guidelines internationales et les documents nécessaires à l’évaluation des pratiques

 

  1. Projet « Allo Thrombose Cancer »

Le projet « Allo Thrombose Cancer » (Allo TC), 1er prix de la Recherche Clinique Infirmière à l’AP-HP, vise à intégrer la prise en charge de la MTEV au sein du parcours de soins pluridisciplinaire du patient atteint d’un cancer via la mise en place d’une plateforme téléphonique et d’un suivi protocolisé, pour :

  • Améliorer la qualité de cette prise en charge,
  • optimiser les traitements et le suivi sous anticoagulants adaptés,
  • surveiller l’implémentation des Bonnes Pratiques Cliniques,
  • favoriser l’implication des patients et leur observance thérapeutique, et
  • diminuer les coûts de santé imputable à la MTEV.

Il s’agit d’une étude monocentrique prospective en soins courants, interventionnelle à risques et contraintes minimes (nouveau décret de la loi Jardé du 18/11/16), impliquant les équipes du Groupe Hospitalier Saint-Louis – Lariboisière. Cette étude compare la prise en charge et le devenir des patients adultes atteints de MTEV et de cancer entre deux périodes (prise en charge de façon traditionnelle et prise en charge avec la mise en place du parcours de soins spécifique Allo TC).

L’objectif principal est d’évaluer l’efficience de l’intégration de la prise en charge thérapeutique de la MTEV dans un parcours de soins spécifique du patient atteint de cancer et de mettre en place une équipe spécialisée « Allo TC » qui coordonne ce parcours de soins (4O patients inclus sur 50 nécessaires dans la cohorte ALLO-TC en janvier 2019).

 

  1. Programme d’Education Thérapeutique pour la prévention et le traitement de la Maladie Thrombo-Embolique Veineuse chez les patients atteints de cancer

Ce programme d’éducation thérapeutique (ETP) unique en France est dédié à la prévention et au traitement de la Maladie Thrombo-Embolique Veineuse chez les patients atteints de cancer. Agréé par l’ARS depuis 2013 et à nouveau en 2018, il a été développé au sein du Groupe Hospitalier Saint-Louis-Lariboisière depuis 2014, sous la responsabilité du Pr. Dominique Farge, du Dr. Laure Deville et du Dr. Adrian Hij. Il a pour principaux objectifs de permettre au patient ou à son aidant l’acquisition de connaissances et de compétences lui permettant de prendre en charge sa maladie, ses soins, sa surveillance et la prévention des thromboses, de manière active, en ambulatoire et en partenariat avec les soignants, conformément à l’article L 1161-3 du code de la santé publique (« apporter une assistance et un soutien au malade, ou son entourage, dans la prise en charge de la maladie »). Le programme comporte en moyenne entre trois et cinq entretiens individualisés conduits par l’un des membres de l’équipe ETP thrombose et cancer, avec auto-évaluation en fin de séance.

L’analyse par les membres du GFTC des données démographiques et du suivi des patients colligées pour la période 2014-2018 est en cours.

 

  1. L’étude PANCREADOGREL (PHRC-K 2013)

Cet essai multicentrique, financé au titre du PHRC-K 2013, avait pour but de tester l’efficacité et la sécurité de l’administration quotidienne d’un inhibiteur de P2Y12 (clopidogrel) en traitement adjuvant de l’adénocarcinome pancréatique localement avancé ou métastatique (P130936 – EUD2014-001463-12). Vu les difficultés de recrutement des centres et l’impossibilité d’atteindre les objectifs fixés en dépit de modifications substantielles, la participation des centres à l’étude a été suspendue en 2018. L’analyse des résultats partiels obtenus est en cours.

 

  1. Le projet BACAP

BACAP est une base clinico-biologique sur l’adénocarcinome du pancréas financée par l’Institut National du Cancer (INCa) et coordonnée par le Pr. Barbara Bournet au CHU de Toulouse. Cette base regroupe à la fois des données cliniques et biologiques telles que du sang, sérum, plasma, salive, ADN et ARN issues de cellules tumorales.

Le projet BACAP a pour objectifs :

  • la compréhension du développement de la carcinogénèse pancréatique,
  • le diagnostic précoce et le dépistage du cancer pancréatique par l’identification de biomarqueurs des lésions précancéreuses (signature protéomique, microARN, ADN génomique, micro particules) et des risques de thromboses associés,
  • le développement de nouveaux outils in vitro pour le diagnostic du cancer du pancréas,
  • l’évaluation clinique et biologique du développement de la cachexie chez les patients porteurs d’un cancer du pancréas,
  • la détermination de facteurs responsables de la dissémination des cellules cancéreuses notamment des marqueurs de l’inflammation,
  • l’identification des biomarqueurs indicateurs de sensibilité ou de résistance à la chimiothérapie dans le cancer du pancréas,
  • le développement de nouvelles cibles thérapeutiques,

Les membres du GFTC participent à l’analyse des données cliniques et biologiques collectées dans cette vaste base anatomoclinique. (Recrutement terminé)