Risk associated with central catheters for malignant tumor patients: a systematic review and meta-analysis.

Date: Le 18 juin 2018

Titre complet: Risk associated with central catheters for malignant tumor patients: a systematic review and meta-analysis.

SOURCE URL: doi: 10.18632/oncotarget.24212

Mots clés : cathéters centraux, PICC line, CICC, thrombose, mortalité

Auteurs : Yajuan Lv, Yong Hou, Bo Pan, Yuwan Ma, Paiyun Li, Lili Yu, Deguo Xu, Juanjuan Song, Heli Shang, Hongyan Wang and Yuan Tian

Rédacteur : Dr. Roxane GAÏSSET

Texte :

Le risque exact de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) et la mortalité liés à l’utilisation croissante de cathéters veineux centraux (CVC) à savoir « Péripheral Inserted Catheter » (PICC Line) ou « Central Inserted Catheter» (CICC) restent méconnus.

Les auteurs ont effectué une revue systématique des données de la littérature (tous les articles en langue anglaise publiés entre 1970 et 2017, sélectionnés à partir de plusieurs banques de données électroniques selon la méthode de recherche PRISMA, n=259) ainsi qu’une méta-analyse de ces données.

Parmi 148 articles répondant aux critères d’éligibilité, 48 ont été sélectionnés pour cette méta-analyse incluant 15508 CVC. Ont été exclus les doublons de publication, les patients de moins de 18 ans et les PICC-Line posés aux membres inférieurs.

Les thromboses veineuses profondes (TVP) étaient définies par l’atteinte d’une veine profonde brachiale, axillaire, subclavière ou jugulaire interne et devaient être confirmées par écho-Doppler veineux, phlébographie, radiographie ou scanner.

7 articles comparaient les PICC-Line aux CICC (n=2872) chez des patients porteurs d’un cancer, d’une hémopathie maligne ou les patients d’onco-hématologie, avec une incidence globale de TVP de 7.14% (N=2572). Le risque de TVP associé aux CICC était inférieur à celui associé au PICC-Line (OR=0.45 ; IC à 95%=0.32-0.62 ; p<0.0001 ; I²=0%), mais seules 3 des 7 études fournissaient les données de thromboprophylaxie. Les données de mortalité, fournies dans une seule étude, n’ont donc pas pu être analysées.

Par ailleurs, 23 études observationnelles chez des patients (n= 5824) porteur de PICC-Line ont montré une fréquence de 9,2% de TVP (536/5824), plus élevée que celle de 4,48% (189/4223) rapportée antérieurement dans une population de patients avec PICC et atteints ou non de cancer (Chopra V et al, Lancet 2013).

Un thromboprophylaxie par warfarine, héparine ou autres anticoagulants, semble diminuer l’incidence des TVP chez les patients porteurs de PAC (15 articles), malgré l’hétérogénéité des résultats (OR=0,67% ; IC à 95%=0,48-0,93 ; p<0,02 ; I²=57%).

La thromboprophylaxie, étudiée à partir de la méta-analyse des 8 études ayant inclus 2639 patients porteurs de PAC, ne semble pas modifier la mortalité globale (OR=0,95; IC à 95%=0,55-1,63; p=0,85; I² =75%) hormis chez les patients traités par warfarine chez lesquels il existe une diminution significative du taux de mortalité globale (RR=0,66 ; IC à 95%=0,45-0,97; p=0,04).

 

 

Conclusion :

La prévalence des TVP sur PICC line est significativement plus élevée chez les patients atteints de cancer comparés aux patients sans cancer (9,2% vs 4,48%).

Les PAC sont associés à une moindre prévalence des TVP observées par comparaison aux PICC-Line (OR=0,45 ; IC à 95%= 0,12-0,75 ; p<0,05 ; I²= 0%).

Devant ces résultats la pose d’un PAC plutôt qu’un PICC Line pourrait devenir un choix préférentiel chez les patients atteints de pathologies malignes.

Commentaires :

Cette méta-analyse apporte des données concernant la prévalence des TVP chez les patients avec cancer ou hémopathie maligne porteurs de PAC et de PICC-Line. Cependant, il existe un biais important, dont témoigne le funnel plot, concernant la méta-analyse chez les patients porteurs de PICC-Line (23 études observationnelles). Ce biais est probablement en rapport avec un biais de sélection (bases de données à partir d’articles écrits en anglais uniquement).

Par ailleurs les modalités diagnostiques et le caractère symptomatique ou non de la TVP sont insuffisamment précisés.