Rivaroxaban for Thromboprophylaxis after Hospitalization for Medical Illness

Date: Le 10 septembre 2018

Titre complet: Rivaroxaban for Thromboprophylaxis after Hospitalization for Medical Illness

SOURCE URL: doi: 10.1056/NEJMoa1805090

Mots clés : Rivaroxaban, Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse

Auteurs : Spyropoulos AC, Ageno W, Albers GW, Elliott CG, Halperin JL, Hiatt WR, Maynard GA, Steg PG, Weitz JI, Suh E, Spiro TE, Barnathan ES, Raskob GE, for the MARINER Investigators

Rédacteur : Dr. Corinne FRERE

Texte :

Les résultats de l’étude MARINER, présentés au congrès de l’ESC 2018 à Munich et publiés simultanément dans le New England Journal of Medicine, indiquent que, chez les patients à haut risque de maladie thromboembolique veineuse (MTEV), la prescription de rivaroxaban pour une durée de 45 jours après la sortie de l’hôpital ne diminue pas de façon significative la MTEV et la mortalité imputable à la MTEV.

Source de l’image: Twitter

Cette étude multicentrique internationale (671 centres dans 36 pays), randomisée (rivaroxaban 10 mg ou 7,5 mg en cas de clairance comprise entre 30 et 50 mL /min vs. placebo), en double-aveugle, a inclus des patients d’âge >40 ans, hospitalisés pour une durée de 3 à 10 jours pour insuffisance cardiaque avec FEVG <45%, insuffisance respiratoire ou exacerbation de BPCO, AVC ischémique ou pathologie infectieuse ou inflammatoire. Tous les patients inclus étaient à haut risque de MTEV (score IMPROVE VTE ≥ 4 ou ≥ 2 avec taux de D-Dimères supérieur à 2 fois la limite supérieure).

Le critère de jugement principal était un critère composite associant les épisodes de MTEV symptomatique et les décès imputables à une MTEV.

12024 patients ont été analysés en intention de traiter. Dans le bras Rivaroxaban, 50/6007 patients (0,83%) ont présenté le critère de jugement principal vs. 66/6012 patients (1,10%) dans le bras placebo (HR 0.76, IC à 95% 0.52-1.09, p=0.14).

En termes de sécurité, il n’y a pas eu d’augmentation significative du risque de saignement majeur sous Rivaroxaban (HR 1.88, IC à 95% 0.84-4.23).

L’analyse exploratoire des critères secondaires de jugement montre cependant une réduction de 56% des épisodes de MTEV symptomatique (HR 0.44, IC à 95% 0.22-0.89, p=0.023) dans le bras rivaroxaban vs. placebo.

En conclusion, dans une population de patients à haut risque de MTEV hospitalisés pour affection médicale aiguë, la prescription de Rivaroxaban pour une durée de 45 jours après sortie de l’hôpital n’a pas permis de réduire de façon significative la survenue d’épisodes de MTEV symptomatique et les décès imputables à la MTEV.