Screening for cancer in patients with unprovoked venous thromboembolism: protocol for a systematic review and individual patient data meta-analysis

Date: Le 6 novembre 2017

Titre complet: Screening for cancer in patients with unprovoked venous thromboembolism: protocol for a systematic review and individual patient data meta-analysis.

SOURCE URL : doi: 10.1136/bmjopen-2016-015562.

Mots clés : thrombose veineuse profonde, cancer occulte, dépistage

Auteurs : van Es N, Gal GL, Otten HM, Robin P, Piccioli A, Lécumberri R, Jara-Palomares L, Religa P, Rieu V, Rondina MT, Beckers MM, Prandoni P, Salaun PY, Nisio MD, Bossuyt PM, Büller HR, Carrier M.

Rédacteur : Dr Mathilde Damilleville

Texte :

Selon les études, 4 à 9% des thromboses veineuses profondes (TVP) idiopathiques sont associées à un cancer occulte.

Les recommandations actuelles proposent un dépistage des cancers occultes à travers l’anamnèse, un prélèvement sanguin de base, une radio de thorax et des tests plus spécifiques adaptés à l’âge et au sexe. Cependant, plusieurs questions restent en suspens, notamment en ce qui concerne l’identification des niveaux de risque de cancer occulte après une TVP, l’élaboration d’une stratégie de dépistage optimale et le choix des tests diagnostiques à mettre en œuvre.

Cet article présente le design et les objectifs de la plus large méta-analyse sur le sujet.

Deux reviewers indépendants ont systématiquement recherché dans la littérature tous les articles traitant de TVP et cancer occulte dans 3 bases de données (MEDLINE, Embase and CENTRAL databases), entre novembre 2007 et janvier 2016. Dix études ont été retenues, et après révision des critères d’inclusion/exclusion, les résultats ont été vérifiés et les données retraitées.

L’objectif du travail est de répondre à 6 questions :

1/ Quel est le risque absolu de cancer la première année suivant le diagnostic de TVP, la seconde année suivant le diagnostic de TVP, et après un dépistage initial négatif ?

2/ Quelles sont les VPP et les VPN d’une stratégie de dépistage limitée (cf. supra – stratégie de dépistage consensuelle) et quelle est sont les performances des différents composants du dépistage limité et des tests diagnostiques?

3/ Quels patients sont à risque élevé de cancer occulte, et peuvent-ils être identifiés grâce à un modèle de prédiction du risque ?

4/ La mortalité (toutes-causes) à long terme est-elle inférieure chez les patients ayant bénéficié d’un dépistage extensif de cancer occulte –TDM, PET-TDM…) comparé au dépistage limité ?

5/ Quels types de cancers sont découverts et à quel stade sont-ils détectés chez les patients ayant des TVP spontanées, et avec quels tests de dépistage ?

6/Quelle est la précision diagnostique des composants diagnostiques variables d’une stratégie de dépistage extensive (radio de thorax, TDM abdominale, Pet-TDM…) ?

Commentaire :

Cette méta-analyse soulève différentes questions relatives au risque cancer occulte chez les patients atteints de TVP spontanées, dont les performances et le bénéfice potentiel des tests de dépistage et l’identification des patients à haut risque.

Les résultats de ce travail contribueront assurément à élaborer une stratégie de dépistage optimale ; ils devraient être publiées dans le courant de l’année.