Statin use and venous thromboembolism in cancer: A large, active comparator, propensity score matched cohort study

Date : Le 25 aout 2017

Titre complet: Statin use and venous thromboembolism in cancer: A large, active comparator, propensity score matched cohort study

SOURCE URL : doi: 10.1016/j.thromres.2017.08.001.

Mots clés : maladie thromboembolique veineuse, cancer, statines.

Auteurs : El-Refai SM, Black EP, Adams VR, Talbert JC, Brown JD.

 

Rédacteur : Dr Francis Cajfinger

 

Texte :

Dans la population générale, il a précédemment été démontré que les statines avaient un effet protecteur vis à vis de la maladie veineuse thromboembolique (MTEV). Qu’en est-il chez les malades atteints de cancer ?

Les auteurs de cette étude ont analysé des données issues d’une base médico-administrative. Tous les patients ayant une indication pour un traitement hypocholestérolémiant (hypercholestérolémie, diabète, ou cardiopathie ischémique) et un diagnostic récent de cancer ont été suivis pendant un an. Les patients traités par statines, par un autre hypocholestérolémiant, ou non traités ont été comparés à l’aide de la méthode des scores de propension.

La cohorte totale a inclus 170459 malades, comparables en termes de caractéristiques cliniques. Le modèle global met en évidence un effet protecteur des statines vis-à-vis des TVP par comparaison à l’absence de traitement hypocholestérolémiant statistiquement significatif uniquement pour les patients atteints de leucémie (HR, 0.7; IC à 95 %, 0.61-0.99), ainsi qu’un effet protecteur vis-à-vis des EP statistiquement significatif uniquement pour les patients atteints de cancers colorectaux (HR,0.80; IC à 95 %, 0.64-0.99). Aucune différence n’a été observée entre les groupes en terme de pronostic. Il n’existe pas non plus de différences entre les molécules utilisées au sein de la famille des statines.

Commentaire:

Cette étude met en évidence un faible effet protecteur des statines vis à vis de la MTEV dans certains types de cancer. Soulignons qu’il s’agit d’une étude observationnelle et que ces résultats sont à interpréter avec précaution.

Que peut-on en penser ? prescrire des statines (génériques), lesquelles ont peu d’effets indésirables, ne coûte pas cher…